Au commencement des travaux, avant même les démontages, un désamiantage léger a du être effectué. Les parties du bâtiment concernées par ce travail étaient celles mises en place au cours du XXe siècle. Ce point coïncidait avec le souhait de démonter les ajouts tardifs.


Au regard de certains désordres constatés, les assainissements ont été une contrainte prépondérante. Le fait de restituer des fonctions d’habitabilité au rez-de-jardin, nécessitait d’assainir tous les pieds de murs porteurs. M. Roger Simond, expert en maçonneries anciennes, agrémenté par l'office du patrimoine et des sites, nous a apporté son précieux concours et nous a confortés dans notre démarche et nos décisions.


L’assainissement des pieds de murs porteurs (en terre) s’est fait par leur drainage tant par l’intérieur que par l’extérieur (apport d’air surtout et éventuellement évacuation d’eaux). L’état de dégradation des sols du rez-de-jardin, nécessitant leur évacuation a permis d’effectuer ces drainages sans regret. Un apport de chauffage par le sol a également pu être mis en place en même temps que le nouveau réseau de canalisations. Certains sols anciens en grès ont même pu être remis à jour, alors qu’ils étaient dissimulés sous une chape d’égalisation.

Maison de Maître du XVIIIe siècle classée

Genève 2008-9

Français / English

Maison   

Assainissements

angledroit Architectes & Verena Best