De nombreux éléments d’Architecture ont été restaurés et simplement nettoyés. Les splendides menuiseries de Jean Jaquet ont été soigneusement nettoyées par l’entreprise Favre Bulle. Les aplats avoisinants ont été repeints, en recopiant simplement la teinte des menuiseries sculptées. Le nerf des moulures et corniches n’ayant ainsi pas été affecté ou "ramolli".


Les papiers peints ont été étudiés et datés (environ fin XVIIIe) par le musée de Mézières ainsi que par l’entreprise Favre Bulle. Elles ont été laissées en place, dépoussiérées et doublées par des tapisseries distantes de quelques centimètres laissant ainsi un espace libre pour le passage de la basse tension.


Les sols en tommettes de l’étage des combles ont été complétés et réunifiés. Les parties manquantes ont fait l’objet d’achat chez un recycleur de matériaux anciens et ont été mis en place sans traitement particulier, hormis un nettoyage au savon et à la sciure. Les sols en bois, constitués de sapin ou de noyer et sapin, ont été nettoyés, soigneusement poncés et enduits d’une huile siccative. Ils sont aujourd’hui mats, naturels et clairs.


Les plafonds ont également été restaurés. Les poignées de portes ont été réajustées, les parties manquantes complétées. Les radiateurs et leurs vannes (datant des années 1930) ont été nettoyés, réétanchés et remis en place.


Les fenêtres à guillotine et à la française à simple vitrage ont été ajustées et équipées de petits joints afin d’améliorer leur étanchéité à l’air. Les fenêtres anciennement condamnées ont été rouvertes et fabriquées à l’identique de leurs voisines.

Maison de Maître du XVIIIe siècle classée

Genève 2008-9

Français / English

Restauration

Maison   

angledroit Architectes & Verena Best