Français / English

DEUX VILLAS MITOYENNES A PATIOS DE PlAIN-PIED

Aïre, Genève 2005 - 2006

Ces deux maisons jumelles sont érigées en zone villa sur une parcelle oblongue. L'absence de vues dans le quartier a déterminé un plan introverti, de plain-pied, articulé autour de patios à ciel ouvert et en pleine terre. Creusés dans le volume bâti, ils laissent pénétrer le jardin et les saisons à l'intérieur de l'habitation et sont également un espace intermédiaire, calme et privatif. Leurs faces, entièrement vitrées représentent l'essentiel du dispositif d'acheminement de la lumière naturelle et autorisent en contrepartie une forte unité des murs de briques.


La coupe du bâtiment est déterminée par la pente douce du terrain. Trois marches descendent ainsi vers le séjour, en augmentent sensiblement la hauteur, et le mettent de plain-pied avec le patio principal et le jardin.


En toiture, des ouvertures distribuent l'éclairage zénithal et l'aération des zones sanitaires centrées dans le plan. Au-dessus de l'escalier, l’une d’elles achemine la lumière jusqu'au sous-sol.

Les persiennes coulissantes permettent la fermeture des patios. Sans altérer l'apport de lumière naturelle, elles renforcent encore le caractère intime de l'habitation en englobant une partie du jardin.


Le plan, très fluide, offre un accès à l'extérieur depuis chaque espace et génère un mode de vie particulier en prolongeant sans cesse le dedans vers le dehors. Une seconde circulation extérieure, en enfilade, relie les chambres, le grand patio et le jardin d’hiver.


Le gabarit très bas est la conséquence directe de ce plan qui a facilité l'intégration de ces habitations dans le cadre bâti. Il a déterminé le choix de la brique apparente comme matériau porteur principal. Associée au béton, à l'aluminium et au verre, elle s'affirme paradoxalement comme matériau contemporain. Sans finition, elle accroche la lumière naturelle et a été choisie pour son adéquation au climat, sa durabilité et sa patine future.



Publié dans Architecture Suisse, N°177,

en juin 2010.

angledroit Architectes